La crise des subprime : Origines de l'excès de risque et by Laure Klein

By Laure Klein

Show description

Read Online or Download La crise des subprime : Origines de l'excès de risque et mécanismes de propagation PDF

Best french books

Additional info for La crise des subprime : Origines de l'excès de risque et mécanismes de propagation

Example text

La probabilité de défaut ou l'espérance de pertes de la tranche est ensuite comparée avec celle d'une obligation « classique » de maturité identique afin de déterminer le rating de la tranche 66 (la note attribuée est celle d'une obligation présentant une probabilité de défaut ou une perte moyenne supérieure ou égale à celle de la tranche). Il convient de noter que des critères de liquidité ou de volatilité ne figurent pas au nombre de ceux qui déterminent le rating. Ainsi, grâce à la diversification (le risque diminue plus le nombre d'actifs composant le collatéral est important et leur corrélation faible) et à la structuration de l'opération (épaisseurs des tranches subordonnées notamment), une part des tranches émises par le véhicule peut être notée AAA bien qu'à l'actif de ce dernier puissent être logées des créances risquées de type subprime.

La notion d'ABS53 fait référence au terme générique englobant toute catégorie de titres émis par un véhicule de titrisation primaire. Dans le cadre de notre étude, les créances titrisées étant des crédits hypothécaires, nous désignerons les titres émis par le SPV par le terme plus spécifique de Residential Mortgage-Backed Securities (RMBS). Le schéma que suit une opération de titrisation est plus complexe que la définition introductive énoncée ci-dessus. On dénombre en effet l'implication de plus de neuf intervenants: le débiteur, le cédant (the originator), l'arrangeur, le SPV (émetteur de RMBS), le warehouse /entier, l'établissement gestionnaire (the servicer), le gérant d'actifs, les agences de notation, ainsi que l'investisseur.

L'accord du prêt est ainsi davantage basé sur la valeur de l'hypothèque que sur la solvabilité et la probabilité de défaut de l'emprunteur. - Incitation au «loan jlippint6", c'est-à-dire au refinancement répétitif du prêt dans l'objectif de prélever des commissions à chaque refinancement. - Comportement de fraude et de tromperie visant à dissimuler les véritables obligations découlant du contrat de prêt ou de produits auxiliaires en présence d'emprunteurs financièrement ignorants, voire impliquant la falsification de documents, la surévaluation de la valeur des garanties immobilières 87 ••• Des comportements de prêts prédateurs peuvent ainsi se décliner sous différentes formes telles qu'une dissimulation des coûts réels et risques associés aux crédits, une surestimation des revenus futurs du débiteur, une sur-tarification (taux d'intérêt excessifs) au regard de la qualité réelle du débiteur, des pénalités de remboursement anticipé sur une période excessivement longue (notamment celles excédant 3 ans88), des frais (d'estimation de la valeur de la 85.

Download PDF sample

Rated 4.58 of 5 – based on 18 votes