Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique by Marwan Rashed

By Marwan Rashed

Show description

Read or Download Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique d'Aristote : Livres iv-viii PDF

Best french books

Extra resources for Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique d'Aristote : Livres iv-viii

Example text

Le débat est cependant ici obscurci par le fait qu’Alexandre a des tentations similaires, tandis que les Porphyriens, au fond assez conciliants avec l’aristotélisme, adoptent souvent le langage opposé). On montrera dans l’introduction doctrinale comment la polémique de Damascius, transmise par Simplicius dans ses corollaires, contre le lieu et le temps de la Physique, s’inscrivait dans ce cadre, de même que les réticences des Platoniciens en matière de dynamique et d’animation (cf. scholie 339 et nos commentaires aux scholies de VII 1 et de VIII).

La troisième colonne exprime le fait que pour l’atomisme, un lieu peut être sans corps, que pour l’aristotélisme – tout au moins celui d’Alexandre –, un corps, 33 Dans le Monde ( jºslor), mais pas dans le Tout (p÷m), puisqu’il y a du vide à l’extérieur du Monde. 34 Cf. Essentialisme, p. 153. § 4. Doctrine cosmologique du lieu et stratégie aristotélico-aristotélicienne 45 comme la dernière sphère, peut être sans lieu, que pour le stoïcisme enfin, un lieu peut contenir simultanément plusieurs corps.

On retrouve ici une question pour ainsi dire « classique » de la philologie classique et byzantine50. Celle-ci est selon nous assez vaine, dans la mesure où il ne s’est en gros rien produit, dans le domaine philologique, entre l’université de l’Alexandrie tardive et la Renaissance macédonienne51. De légers indices nous font toutefois privilégier l’hypothèse de l’Antiquité tardive. Il s’agit tout d’abord du contexte codicologique : le De caelo, nous l’avons dit, est lui aussi pourvu de scholies très anciennes, remontant à un commentaire alexandrin perdu.

Download PDF sample

Rated 4.01 of 5 – based on 38 votes